CONTRE-PROJET DE L’ADREC: UN CAMPUS ADMINISTRATIF VERDOYANT JOUXTANT LA MAIRIE

Pourquoi un contre-projet?

Le projet de la municipalité de Chatou  parait tellement déficient  financièrement, juridiquement et au plan de l’information des Catoviens, que l’ADREC a décidé de présenter un contre-projet

  La municipalité de Chatou s’est lancée dans un projet, que nous considérons comme complètement aberrant: le déménagement de l’Hôtel de Ville de Chatou et de l’ensemble des services municipaux, pour les reléguer dans un immeuble vétuste, situé dans un quartier mal desservi, bloqué par la circulation tous les matins et réhabilité à un coût extravagant

 

Le financement hasardeux  de cette opération serait assuré ,à posteriori, par l’hypothétique vente de 4 belles villas du 19eS appartenant au patrimoine communal et occupées actuellement par les services municipaux.

 

Le maire n’a pas demandé aux Catoviens leur avis, il a même oublié de les informer que la mairie allait être déplacée.

 

Mais le comble est la prétention de la municipalité d’installer une mairie dans un espace privé en copropriété, cela est juridiquement inacceptable et fait peser de sérieux doutes sur l’aboutissement du projet.

 

 

colaswebNB

 Plus une « caserne » qu’un « accueil » ouvert au Catoviens

C’est pourquoi, sans contester l’utilité d’un regroupement des services municipaux, l’ADREC s’est efforcée de bâtir un contre-projet rationnel, peu coûteux, préservant le patrimoine et soumis à l’avis des Catoviens.

rectocapturesmall
versocapturesmall

recto

Ce tract de l’ADREC

vous en dit plus

verso

cliquer pour agrandir 

Première étape: étude de masses sur le site des trois villas municipales

 

immeuble_verre1

Essai d’implantation d’un immeuble  à surfaces vitrées

de 800 -1000 m2 sur 4 niveaux 

Essai d’implantation d’un immeuble de conception différente  

800-1000 m2 sur 4 niveaux 

( voir la mise en situation ci-après)

immeublechris

Il y a 3 emplacements possibles pour un immeuble, 2 visibles sur les images ci-dessus, plus un au fond, face à la poste. Deux immeubles de 800 m2 seraient possibles tout en préservant la surface arborée

Deuxième étape: mise en situation d’une des implantations 

 

service_admin_small
service_admin_parc_smalli
Cette proposition de l’architecte concerneun bâtiment de 800 m2-1000 m2 
accolé à la villa de l’urbanisme
 et se déployant vers la villa des services techniques

vue depuis la mairie 

 vue depuis la rue E. Bousson
le petit bâtiment de l’état civil a disparu pour ménager

un large accès au campus administratif

 cliquer pour agrandir

On a voulu aménager un mini-campus administratif, fermé sur un côté et largement ouvert au public côté rue E. Bousson.
Ce n’est qu’une solution. D’autres existent certainement: constructions traditionnelles ou modernes, notamment avec des façades de verre plus neutres. L’essentiel est que le nouveau bâtiment s’intègre bien dans son environnement architectural et végétal.
Un concours d’architectes sera donc nécessaire et devra être présenté aux Catoviens pour approbation.