Achèvement du parking de la résidence de l’OGIF à Gambetta ?

Deux ans après la première déclaration de travaux (en 2013) le parking construit par l’OGIF dans le quartier Gambetta est enfin sur le point de s’achever.

 

D’une manière satisfaisante ?

OUI, il y a eu dépôt de permis de construire en 2014 (après pétition et recours de riverains);

OUI, l’OGIF a renoncé à construire des abris motos proches des maisons riveraines ;

OUI, le parking n’est plus traversant comme les riverains et l’ADREC le demandaient, le dénivelé entre les deux parties empêchant les véhicules motorisés de s’en servir comme voie de délestage entre la rue Paul Abadie et l’avenue Gambetta ;

OUI, un mur de protection végétalisé de deux mètres protège les propriétés riveraines du bruit des manœuvres des autos et de la pollution au sol. Son aspect est très acceptable. Si les végétaux sont bien entretenus, il peut devenir plaisant.

 

 

 Les promesses : parc de stationnement arboré et espace vert

« les espaces verts et l’implantation d’arbres y seront privilégiés »

Telles étaient les promesses faites par notre maire dans une lettre aux pétitionnaires le 13 mars 2014

 

Qu’avons-nous  en définitive ?

Un espace vert réduit à peau de chagrin
(5 fois plus petit que prévu)

NON,  on ne voit pas plantation de haie vive prévue au permis pour doubler le mur du côté de la résidence OGIF ;

NON, le nombre d’arbres plantés sur le parking n’est pas suffisant ;

NON, la taille de l’espace vert créé (environ 60 m2) ne respecte pas le  permis de construire déposé et accordé le 2 juin 2014 (311,6m2 déclarés au permis soit 5 fois plus environ que ce qui est réalisé) ;

Une fois de plus l’OGIF a fait des économies préjudiciables en premier lieu à ses locataires.

Ailleurs dans Chatou d’autres locataires de l’OGIF      semblent avoir quelque mal à se faire rembourser des charges indues (voir plus bas le Courrier des Yvelines du 22 avril 2015).

 

Il serait bien que ce bailleur social soit plus respectueux de ses engagements.

CYweb