Chatou: transfert de l'hôtel de ville

Chatou:Transfert confirmé de l’Hôtel de Ville vers l’espace Lumière

Le trompe-l’oeil repart de plus belle

On veut nous faire croire que dans l’immeuble Colas, en cours d’achat, il s’agit de regrouper seulement les services municipaux épars.

On oublie de préciser que ce transfert inclut aussi  le cabinet du maire et ses  adjoints, donc qu’il s’agit bien plus d’un transfert de l’Hôtel de Ville de Chatou vers l’Espace Lumière au 3 rue des Beaunes, que d’un simple regroupement administratif, information de la plus haute importance pour les Catoviens.

définition de l'hôtel de ville

Dans Chatoumag aucune allusion au transfert de l’Hôtel de Ville à l’espace Lumière

aucune trace d'un transfert de l'hôtel de ville
cliquer pour voir le document

Dans le Parisien et le Courrier des Yvelines, rien non plus  sur un éventuel transfert de l’Hôtel de Ville

Visiblement les journalistes n’ont pas reçu d’information dans ce sens de la part de la mairie

Le Parisien du 17 mars 2017 

publication internet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cliquer sur l’image

Le Parisien

Dans sa lettre de mars 2017 le maire entretient une savante ambiguité sur le sort dévolu à l’Hôtel de Ville actuel

Une phrase a retenu notre attention:
« Le bâtiment historique de l’Hôtel de Ville est et restera le bâtiment emblématique de la vie municipale ».
Cette phrase a peut-être rassuré beaucoup de Catoviens car elle peut ëtre interprètée comme: pas de changement pour l’Hôtel de Ville actuel.

Il faut l’interprêter en fait comme: le bâtiment reste un emblème en tant que bâtiment mais perd son statut de mairie de Chatou.

lettre maire mars 2017
cliquer pour voir le document

Il n’est pas sûr que le maire ait bien interprêté le ressenti de nombre de Catoviens pour lesquels  c’est le statut d’Hôtel de Ville historique de Chatou qui prévaut sur l’aspect bâtiment ancien. D’aucuns pourraient aussi reprocher au maire de disposer d’un bâtiment emblèmatique comme s’il en était le propriétaire, alors qu’il n’en est que locataire, lui et le conseil municipal.

La vérité sur le sort de l’Hôtel de Ville actuel est à rechercher dans le compte rendu du conseil municipal du 15 décembre 2016

En effet il suffit d’écouter le compte rendu audio, disponible sur le site de la mairie, qui vient confirmer, sans aucun doute possible, les notes manuscrites dont nous disposions. (voir la définition d’un hôtel de ville dans l’encadré plus haut)

Le maire annonce son intention de « regrouper (3 rue des Baunestous les services de l’Hôtel de Ville, tous ceux qui sont dans ce bâtiment: cabinet du maire, direction générale, affaires générales, communication, juridique, bureaux des élus ».
Un peu plus tard le maire parle du « bureau historique de Maurice Berteaux qui pourra être mis en valeur à l’occasion puisque ce ne sera plus le bureau du maire »

Cette fois c’est bien clair:  le bâtiment Colas deviendra, sous peu, le nouvel Hôtel de Ville de Chatou…

A partir du moment où les bureaux du maire et des élus s’y trouvent le bâtiment Colas devient de facto le nouvel Hôtel de Ville de Chatou(voir la définition d’un hôtel de ville dans l’encadré plus haut)
L’hôtel de Ville actuel continuera à héberger « au moins au début les Conseils municipaux », donc à terme  deviendra , inéluctablement, une coquille vide.

Le maire donne de l’utilisation du bâtiment Colas une vision idyllique

Encore l’extrait audio du compte rendu du conseil municipal du 15 décembre 2017 nous éclaire:
 » la localisation ( de l’Hôtel de Ville) rue des Beaunes n’est pas le fruit du hasard, il se situe au coeur de la ville, à proximité des projets urbains de demain: le secteur République, le Square Debussy, la rue des Landes,
dans l’espace Lumière, vecteur très important de l’emploi dans notre commune et dont la re-dynamisation est un enjeu fort, s’y installer montre l’enjeu que nous donnons à ce site »

Nous avons déjà dénoncé les propos idylliques dans les publications de la mairie concernant ce quartier ( voir notre article intitulé ‘PLU 2016- un PLU en trompe-l’oeil’) et nos tracts concernant ce PLU.
Le plus étonnant c’est de prétendre que l’on va re-dynamiser un espace dédié aux emplois nouveaux à Chatou alors qu’on commence par l’amputer de 5.000 m2 (2.500 m2 de bureaux transfomés en logements avec l’approbation de la mairie et 2.500 m2 occupés par des fonctionnaires territoriaux déjà employés dans les environs).

Pourtant les défauts de l’immeubles Colas sautent aux yeux, sans compter des défauts moins apparents.

futur hôtel de ville de Chatou

Un immeuble très banal, anonyme au milieu d’immeubles voisins tous identiques, vétuste, voire obsolète. Pour un spécialiste de l’immobilier de bureaux il serait préférable et moins coüteux de le démolir et de le reconstruire.
Un immeuble très sombre pour ceux qui ont fréquenté les bureaux de l’espace Lumière (anciens locaux de la CCBS).
Un immeuble peu accessible, donnant sur une rue étroite, en sens unique, complètement paralysée tous les jours entre 7h et 9h30;
il y aurait aussi des passages parasites à ces heures à travers l’espace Lumière.
Pire, des riverains nous ont confirmé que la rue des Beaunes  serait bloquée à chaque passage d’une ambulance ou des pompiers  en relation avec la maison de retraite voisine, car aucun parking n’est prévu pour ces véhicules, donc ils doivent stationner au milieu de la rue.

D’autres défauts de nature pratique et juridique seront révélés plus tard.

Dans cette perspective que devient l’actuel Hôtel de Ville?

l'hôtel de ville actuel devierndra une coquille vide

Comme nous l’avions annoncé plus haut l’Hôtel de Ville actuel deviendra une coquille vide, dont la seule fonction officielle sera d’offrir sa salle des mariages.
Le bureau du maire deviendra un musée dédié à Maurice Berteaux.
Pour le reste, le maire souhaite« ouvrir le site aux Catoviens…cela pourrait être une source de recettes,(il pourra être) loué pour des cocktails d’après-mariage, pour des réunions privées, des réceptions »….