contre-projet de l'ADREC

Contre-Projet de l’ADREC: un campus administratif verdoyant jouxtant la mairie

Troisième étape: avantages de notre contre-projet

a) Un regroupement des services administratifs beaucoup plus rationnel

 

distances

 8 services sur 11 sont déjà regroupés dans 3 villas 

distantes de moins de 50 m les unes des autres

Ces 8 services sont situés entre 30 et 70 m de la mairie 

Des services déjà très regroupés

Ceci veut dire que, en enfermant ces services et la mairie dans l’immeuble Colas, qui comporte 5 niveaux de 53 m de long,

on ne les rapprochera,statistiquement, pas  davantage.
Les uns seront plus proches, les autres plus éloignés,
donc effet nul au prix d’une dépense extravagante. 

Au lieu de déménager 11 services, plus le premier étage de la mairie,( comme le veut  le projet du maire), dans notre contre- projet on déplace seulement les 3 services les plus éloignés (2 à 100m et 1 à 600m) pour les héberger dans le nouveau bâtiment, que nous avons évoqué plus haut, au sein d’un mini-campus ouvert sur la ville, tout en maintenant une proximité équivalente entre les services.

b) Un regroupement de tous les  services administratifs pour un coût incomparablement inférieur

 

service_admin_small

Contre-projet de l’ADREC

Regroupement des services administratifs sur un campus verdoyant jouxtant la mairie.
L’Hôtel de Ville historique héberge, sans changement, la marie de Chatou.
Possibilité d’extensions futures.

Construction d »un immeuble de 800 m2 (ou 1000 m2 si nécessaire) 4 niveaux + sous-sol. Construction soignée HQE, aspect en harmonie. avec le voisinage

Mise aux normes des 4 grandes villas conservées

Coût de déplacement et d’emménagement de 3 services

Vente du local de la rue Marconi…

1,38 MM €

ou

1,7 MM €

Coût total entre  2 et 3 millions €

colaswebNB

Projet de la mairie

 » Encasernement » de la mairie et des services administratifs dans un immeuble vieillot, réhabilité à un coût exorbitant, n’offrant pas un m2 de plus.

Situation juridique très anormale.

Coût total 7 millions €

c) Plus grande adaptabilité aux exigences d’évolution future

 

Contre-projet de l’ADREC

Le terrain du campus appartenant à la ville,
elle a tout le temps pour déterminer la taille optimale du nouveau bâtiment, et  prévoir une  extension future.
Les installations informatiques sont déjà en place et fonctionnent  

« – Continuer d’améliorer le fonctionnement des services municipaux et les tourner vers les besoins actuels et futurs des Catoviens, notamment en terme de guichet unique et de conditions d’accueil.

-Poursuivre la dématérialisation des services et fluidifier les échanges pour plus de réactivité vis à vis des Catoviens » (Chatou Mag page 18)

colaswebNB

Projet de la mairie

Le maire le dit lui-même: 2500 m2 actuellement pour les services, 2500 m2 dans l’immeuble Colas.

IUn lot inextensible d’une copropriété.
Aucune possibilité d’extension future.

service_admin_parc_smalli

Nous pensons que le contre-projet de l’ADREC est une meilleure réponse aux souhaits du maire exprimés dans le Chatou Mag #80: 

d) Conservation intégrale du patrimoine Catovien

 

Contre-projet de l’ADREC

L’Hôtel de Ville actuel conserve ses fonctions

 ainsi que toutes les villas menacées par le projet du maire

Projet de la mairie

Maintien intégral du patrimoine Catovien

Hôtel de Ville de Chatou
colaswebNB

Une ambiguité constemment maintenue depuis un an

Comme nous l’avons indiqué dans un précédent article  titré:

Chatou: transfert confirmé de l’Hôtel de Ville vers l’espace Lumière, le maire a clairement indiqué lors du conseil municipal du 15 décembre 2016 sa volonté de transférer la mairie dans l’immeuble Colas.

 

En effet quand on indique que l’on va transférer le bureau du maire et les bureaux des adjoints (tout le premier étage de la mairie précisément) c’est à dire , juridiquement, le siège de l’autorité municipale, vers l’immeuble Colas,il n’y a aucun doute sur le devenir de l’Hôtel de Ville actuel: celui d’une coquille vide.

 

Ces propos du maire n’ont jamais été confirmés lors de communications à destination des Catoviens ( Chatou Mag, lettre du maire, articles de presse)

Le maire a continué à entretenir une savante ambiguité, mettant en avant le « caractère emblématique » de l’Hôtel de Ville actuel qui perdra sa qualification d’Hôtel de Ville du fait de l’emménagement dans l’immeuble Colas

définition de l'hôtel de ville