Enquête publique du SCOT: devoir de vacances ou de pré-rentrée?

Comme nous l’avions annoncé en avril, l’enquête publique du Schéma de Cohérence Territoriale  de la Boucle de Seine aura bien lieu cette année : du 17 août au 17 septembre.

 

Ce n’est certes pas la meilleure période pour une enquête publique.

Les mauvaises habitudes qui consistent à consulter les citoyens quand ils sont en vacances ont la vie dure. Cependant l’ADREC invite tous les Catoviens à donner leur point de vue sur les grandes orientations annoncées dans ce document, notamment en matière d’urbanisme puisque ce SCOT conditionnera les futurs PLU, en particulier la modification de PLU que l’équipe municipale envisage pour 2016.

 

Avant de se prononcer les Catoviens consulteront avec profit l’avis du CADEB

notamment pour ce qui est du devenir de la plaine de Montesson (activité agricole, logements et transports). L’ADREC donnera de son côté quelques indications plus précises concernant les sujets qui touchent plus particulièrement les Catoviens.

 

Votre avis est d’autant plus attendu que celui de l’Etat (présenté par le préfet) est défavorable.

Il s’agit d’un document de 24 pages où les critiques concernent aussi bien la présentation du dossier soumis à enquête que le fond. Le représentant de l’Etat trouve le diagnostic initial « un peu daté » et le projet d’urbanisme de la CABS « pas assez territorialisé ». Il critique aussi en particulier « une extension d’urbanisation » trop importante (de 43 ha) dans la  plaine de Montesson.

 

La CABS espère cependant une approbation de son Schéma de Cohérence Territoriale avant la fin de l’année.

Avant que notre communauté d’agglomération soit incorporée (par décision unilatérale de l’Etat) dans une communauté plus vaste à 19 communes ? D’après les élus de la CABS, nous aurions ainsi une position plus forte.

 

Cela ne nous empêche pas d’insister pour que ce Schéma de Cohérence Territoriale soit plus cohérent et plus conforme à nos attentes, à nous, Catoviens.

Puisque le préfet nous invite à avoir un jugement critique, profitons-en. Sans nécessairement toujours abonder dans son sens

Autres articles sur le même sujet...