*PLU 2016 : première modification, source d’inquiétude pour les riverains

 

L’objet de cette modification du PLU de Chatou

, la première depuis l’adoption du PLU en 2006, est de permettre la transformation d’une zone de bureaux prise sur l’Espace Lumière, boulevard de la République à l’angle de la rue Leclerc (79 rue Leclerc) en ensemble de logements.
88 logements sont prévus, dont 70% de logements sociaux.
La modification a été annoncée dans le journal municipal d’avril 2016 comme une résidence jeunes actifs.

immeuble de bureaux de l'Espace Lumière 79 rue General Leclerc

immeuble de bureaux de l’Espace Lumière, 79 rue General Leclerc

L’ADREC a souligné les lacunes de communication autour de cette enquête publique.

Certes la communication a été faite sur le site de la ville et dans Chatou Magazine mais les affiches réglementaires jaune vif destinées à attirer l’attention des Catoviens n’ont pas été apposées sur les panneaux administratifs de la ville.
Le commissaire enquêteur a fait compléter l’affichage en cours d’enquête par des affiches à bandes jaunes, mais c’était tardif et insuffisant.
Enfin le dossier disponible en mairie était très insuffisant et le lieu réservé à l’enquête réduit à une table dans le hall de l’Hôtel de Ville.

L’enquête publique de cette 1ère modification de PLU  est close depuis le 14 mai.

Les observations sur registre d’enquête couvrent un cahier. En tout cela représente 15 contributions manuscrites dont deux contributions associatives : celle de l’association de quartier Cormiers Debussy et celle de l’ADREC.
Les autres associations environnementales de la ville ne se sont pas exprimées sur ce cahier.
L’ADREC souhaite dans la prochaine enquête publique des dossiers plus complets (étude d’impact d’un gros programme de logement sur l’infrastructure) et une meilleure diffusion de l’information propre à l’enquête publique qui favorise une vraie participation des citoyens de cette ville.

Il ressort de ces contributions écrites à l’enquête une grande inquiétude dans le quartier avoisinant

Le projet de transformation de ces bureaux en logements n’est pas critiqué en soi mais suscite beaucoup d’inquiétudes quant au manque de capacité de stationnement dans cette zone et aux difficultés de circulation dans le quartier.
C’est le cas de l’association de quartier Cormiers Debussy qui fait le compte de 132 logements nouveaux dans le même secteur.

On constate que le dossier d’enquête qui demande à se prononcer sur la création de 88 logements ne mentionne aucun des projets environnants comme s’ils étaient totalement indépendants les uns des autres.

Le Commissaire enquêteur a remis ses conclusions le 14 juin

Recommandation du Commissaire enquêteur:

 

  « reprendre les décomptes des besoins réels en matière de places de stationnement du quartier en l’état actuel puis en l’état futur,

 et mettre en place les moyens de résoudre les déficits en la matière »

A court terme environ 300 logements nouveaux dans le secteur proche du carrefour République Leclerc

Aux 132 logements comptabilisés par l’association Cormiers Debussy il faut ajouter, dans des parages à peine plus élargis, 50 logements pour lequel un permis a déjà été délivré de l’autre côté du boulevard de la République.
A ces 182 logements il faut joindre le programme de construction d’un ensemble important prévu par la mairie à ce même angle rue  Leclerc-boulevard de la République, côté pair.
Ce dernier ensemble était prévu en 2013 pour une centaine d’appartements  ( Chatou Magazine mars 2013 p. 12 )
Au total ce sont 300 logements environ qui seront construits à proximité du même carrefour, soit un apport supplémentaire de 650 à 700 habitants, concentrés dans un cercle de rayon 150 mètres.
C’est considérable!

passer la souris sur les zones rouges pour voir le nombre de logements

Il faudrait encore  ajouter  à cela 3 immeubles

deux immeubles proches (200 mètres) dont le sort est encore incertain et un immeuble un peu plus lointain (400m) dont le permis est déposé

passer la souris sur les zones rouges pour voir le nombre de logements

De 1200 à 1700 personnes de plus dans la quartier

On arrive ainsi à un total de 450 logements à prévoir à court terme dans le quartier!
En utilisant le chiffre de la CCBS de 2,13 habitants par logement on arrive à 958  nouveaux habitants dans le quartier.
Chiffre à notre avis très inférieur à la réalité car si on considère l’année 2009 on a ouvert  à Chatou 108 logements qui ont été occupés par 441 personnes, ce qui fait une densité moyenne  réelle de 4 habitants par logement.
Dans ces conditions il faudrait plutôt s’attendre à l’arrivée de 1200 à 1700 personnes sous peu!

La recommandation du Commissaire enquêteur prend donc  un caractère d’extrême urgence